top of page
  • Photo du rédacteurLaurence Sanchez

Arrêtons de nous faire du mal 3 - Changer son passé

ARRÊTONS DE NOUS FAIRE DU MAL - Changer son passé.


Laurence Sanchez Blog - Changer son passé

❤ En changeant notre passé, nous changeons notre présent et notre futur.


En commençant à identifier nos systèmes de croyances limitants, nous pouvons déplacer notre regard sur nous-même et vivre pleinement nos vies.


Les pensées ne sont que des pensées !


Petites conseils pour commencer à identifier les croyances qui nous limitent et bloquent notre évolution.


  1. Je repère l'émotion-symptôme :

Les pensées négatives génèrent des émotions de même nature, lesquelles se traduisent immédiatement par des sensations corporelles. Gorge nouée, état nauséeux, agitation physique, sensation d’oppression, palpitations… sont le symptôme d’un dysfonctionnement de notre système de pensée. Dans un premier temps, plutôt que de les fuir, nous devons apprendre à les accueillir et les ressentir pleinement.

Les émotions sont de formidables indicateurs pour commencer véritablement à prendre soin de nous.


2. Je cherche l'événement déclencheur : recontextualiser.

En tant que thérapeute, j'exclus ici volontairement tous les évènements difficiles et traumatiques.

Nous pouvons replonger dans la situation qui a provoqué cette émotion négative. Nous visualiser dans la scène, en prenant en compte tous les détails tels que l'état d'esprit dans lequel nous étions, le contexte, les personnes présentes, les phrases échangées, et les pensées et émotions qui ont surgi à ce moment-là.


3. J'écoute ma voix intérieure critique :

Nous pouvons chercher la phrase qui résume notre sentiment et notre pensée négative dominante. Par exemple, je me sens exclu, j'ai été nul, on ne m'aime pas, etc. Cette voix intérieure critique est basée sur une ou plusieurs distorsions cognitives.


4. Je découvre ma règle de vie :

Cette règle, souvent inconsciente, détermine nos choix, nos actions et notre manière de nous comporter avec les autres. Cette règle de vie est souvent exprimée de manière négative par notre voix intérieure critique. Par exemple, si ma voix intérieure me répète souvent "on ne m'aime pas", ma règle de vie pourrait être "je dois être aimé pour être heureux".


5. Je cherche son origine :

Nous pouvons nous questionner sur notre passé pour comprendre pourquoi nous avons cette impression que les autres ne nous aiment pas ou ne nous aiment pas assez. Nous pouvons également explorer également si cette règle de vie était présente dans notre famille et comment elle était exprimée.


Affaire à suivre...





0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page