top of page
  • Photo du rédacteurLaurence Sanchez

Crise émotionnelle


Laurence Sanchez Blog - Crise émotionnelle

Quel est le vécu d'une crise émotionnelle ? Que ressentons-nous ?


  • Un sentiment de séparation ou de rupture, comme si un mur s'était érigé entre nous et l'autre ; nous nous sentons comme paralysé.e.s.


  • Garder un contact visuel devient difficile, nous évitons les regards. L'autre nous semble lointain.


  • Nous lui faisons des reproches, nous lui attribuons la responsabilité de la situation ou de notre malheur.


  • Nous utilisons les mots " Tu ne fais jamais...ceci ou cela" ou encore " tu fais toujours...ceci ou cela".


  • Nous parlons de l'autre et non de nous-même.


  • Nous sommes replié.e.s sur nous-même, et nous nous fermons.


  • Notre corps est crispé, paralysé, engourdi, parfois douloureux.


  • Notre vision devient restreinte et floue.

  • Nous sommes fatigué.e.s, faibles ou nous avons envie de dormir.

  • Nous nous protégeons et nous sommes sur la défensive.


  • Nous nous sentons rejeté.e.s, abondonné.e.s.


  • Nous nous sentons seul.e.s, nous avons le sentiment d'être incomplet.e.s.


  • Nous campons dans nos certitudes, sûr.e.s d'avoir raison, et nous refusons de lâcher tant que l'autre personne n'aura pas admis que nous avons raison.


  • Nous nous sentons incompris.e.s ou nous avons l'impression que l'autre considère notre présence comme un dû.


  • Nous avons envie de contester, d'argumenter, de nous disputer et de défier l'autre.


  • Notre mental est très actif, plein de pensées négatives et de doutes.


  • Nous sommes dans des schémas répétitifs, il s'agit encore et toujours des mêmes problèmes.


  • Nous ressentons de l'impuissance et victimes de notre situation.

  • Notre vision de la vie est sans espoir, déprimante.


  • Nous devenons nerveux.ses et piquant.es et quoique l'autre dise ou fasse, rien ne sera juste à nos yeux.


  • Nous restons dans un état émotionnel de séparation, de coupure pendant des heures ou des jours avant de retrouver de l'harmonie.


  • Nous essayons de changer l'autre.


  • Nous voulons prendre notre revanche en disant ou en faisant quelque chose de méchant ou de désagréable.


  • Notre réaction est dictée par notre égo et notre orgueil.


C'est un mode de fonctionnement inconscient, nous ne savons pas pourquoi nous réagissons ainsi.


Cette manière de réagir provient d'un évènement ou d'une expérience situés dans le passé.


Il se peut que nous souffrions d'un ou plusieurs symptômes simultanément, et nous pourrions même en observer d'autres à ajouter à la liste !


Quand un ou plusieurs symptômes font surface en nous, nous devons comprendre que nous sommes dans un état émotionnel ; que quelque chose du passé entre en jeu ici maintenant et s'empare de la situation. En quelque sorte, les émotions nous prennent temporairement en otage.


Il serait bon alors de nous rappeler le plus souvent possible que lorsque nous sommes dans un état émotionnel, la situation n'a souvent rien à voir avec le présent : l'émotion, bien sûr, refait surface dans le présent, mais nous, nous nous sommes déconnecté.e.s du présent. Il s'est produit un changement radical dans notre perception qui est relié à une expérience passée chargée et non résolue, comme nous en portons tous plus ou moins.






0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentários


bottom of page