top of page
  • Photo du rédacteurLaurence Sanchez

Cerveau - L'effet Barnum


Laurence Sanchez Blog - Effet Barnum

Quand notre cerveau nous trompe ?


Comment notre cerveau tisse sa petite mélodie à partir d'informations vagues.


Notre cerveau a tendance à composer lorsque nous sommes confronté.e.s à des informations qui semblent nous concerner.

Il cherche à créer une image flatteuse de nous-mêmes en reliant ces informations à notre histoire personnelle et à nos expériences passées.


Ce phénomène est souvent appelé l'effet Barnum.


En d'autres termes, Il est naturel pour notre cerveau de chercher des correspondances et des connexions entre les différentes informations qu'il reçoit.


Il a une préférence pour créer du sens et de la cohérence même si cela implique de remplir les blancs avec des suppositions qui peuvent ne pas être basées sur des faits solides.


Phénomène découvert dans les années 1940 par les psychologues Stagner et Forer, ce mécanisme de validation subjective est souvent utilisé dans les arts divinatoires pour séduire un public en attente. Mais il peut également se produire dans notre vie quotidienne lorsque nous croyons en l'existence de quelque chose ou que nous faisons l'hypothèse que deux événements sont liés entre eux.


Notre cerveau a besoin de validation subjective, et il peut se convaincre facilement qu'il y a un lien même s'il n'y en a pas réellement.


⚡️ Les mécanismes de personnalisation, de positivité et l'autorité peuvent influencer notre jugement.


En gardant un esprit critique et en évaluant les informations de manière rationnelle, autant faire ce peut, nous pouvons éviter de tomber dans le piège de l'effet Barnum et apprendre à distinguer la réalité du flou.





0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page