top of page
  • Photo du rédacteurLaurence Sanchez

Connaissance de soi


Laurence Sanchez Blog - Connaissance de soi

Nous créons notre existence avec nos connaissances et nos croyances. Notre responsabilité est de changer nos croyances et d'approfondir nos connaissances pour nous permettre de changer de vie.


J'ai envie de traduire, à ma manière, même succinctement, ce que me raconte, ce petit texte, dont je ne me souviens plus l'auteur.

Je l'ai repris d'un de mes comptes-rendus de stages de Connaissance de Soi auquel j'ai participé, il y a longtemps.


A l'époque, je n'ai pas compris la teneur de ces propos. Il m'a fallu du temps pour les digérer, les assimiler. Et ce, sans les colorer d'une pensée magique. Il m'a fallu du temps pour les mettre dans la matière, dans ma vie de tous les jours. J'ai été accompagnée, soutenue pour trouver de l'espace en moi pour m'accueillir pleinement dans ma complexité, ma différence, ma singularité... comme toute humaine ordinaire.


Et, c'est ce que je partage désormais dans mes accompagnements.


Lorsque j' ai entendu ces propos - j'entrais à peine dans la trentaine. Ils n'évoquaient et ne ravivaient que sentiment de culpabilité, d'injustice et les émotions de honte et de colère m'envahissaient.


  • " Nous créons notre existence " => Oui mais à partir de quelle instance en nous ? Ne projetons nous pas la partie invisible – les points aveugles - de nos histoires personnelles sur le futur si nous n'en avons pas conscience.


  • "Nos connaissances" => Ce n'est pas le savoir. On peut acquérir du savoir en suivant une formation, un apprentissage. La connaissance, ce serait plutôt une exploration, une plongée dans nos intériorités et une ouverture aux différentes dimensions de notre être – physique, émotionnelle, mentale, spirituelle. Ce serait plutôt se laisser enseigner par tous les évènements de vie et la vie elle-même qui nous traverse. Inclure plutôt qu'exclure.


  • "Nos croyances" => ce peut être l'éducation et les injonctions que nous avons reçues dans l'enfance, au moment de notre construction. Mais aussi les blessures qui ont laissé des empreintes parfois traumatiques dans nos mémoires corporelles, psychiques et qui nous font donner, presque toujours, les mêmes réponses à certaines situations de vie.


  • "Notre responsabilité est de changer " => Cela appelle la notion de libre-arbitre, le choix et donc le discernement. Faut-il, avant cela, avoir pu //su accueillir & respecter toutes les dimensions de son être. Sans jugement. Sans poser d'étiquette.


Alors, OUI, aujourd'hui, je peux valider et affirmer que " nous avons la responsabilité de changer nos croyances et d'approfondir nos connaissances pour nous permettre de changer de vie. "


Parce que je l'ai vécu dans tout mon corps (la tête fait partie du corps), "dans mes tripes".


Certains termes que j'emploie désormais ont été ré actualisés et empruntés au vocabulaire de la pratique d'OpenFloor que j'explore en ce moment. Merci aux enseignants pour merveilleuses propositions riches, profondes, et qui m'invitent, chaque jour, à du (re)nouveau, tout me donnant du soutien et en acceptant mes limites.





0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Bình luận


bottom of page